Blog du site annuaire-generaliste.ch
  • Home
  • Société
  • La sécurité, un secteur en pleine mutation qui embauche
Société

La sécurité, un secteur en pleine mutation qui embauche

S’ils connaissent des difficultés à susciter des vocations, les métiers de la sécurité restent pourtant un véritable pourvoyeur d’emplois. En pleine croissance, mais surtout sujet à des transformations technologiques importantes, le secteur ne manque pas d’intérêts, quel que soit le profil des candidats.

Des missions variées pour de vrais emplois

Souvent réduits à tort à la mission de gardiennage ou de vigile, les métiers de la sécurité sont divers et variés. En effet, à ces classiques fonctions s’ajoutent également les opérateurs de télésurveillance ou encore les différents techniciens spécialisés dans les outils utilisés dans ce secteur.

Les nouvelles technologies sont d’ailleurs à l’origine d’un fort besoin en agents compétents pour la plupart des sociétés de sécurité privée de Paris. Centre de contrôle de vidéosurveillance, drones ou encore les différents systèmes d’alarme connectés à internet sont autant de techniques ayant entraîné des changements majeurs dans les services proposés par le secteur.

Des métiers accessibles

De façon générale, il n’existe pas d’études spécifiques requises pour travailler dans le secteur de la sécurité. Les postes classiques tels que les agents de surveillance nécessitent toutefois une autorisation à exercer auprès des organismes régissant la profession (notamment le Conseil national des activités privées de sécurité) et justifier d’un casier judiciaire vierge.

En principe, les entreprises du secteur veillent à ce que leurs futurs collaborateurs soient formés dans un centre habilité et obtiennent des certificats appropriés. En particulier, une Certification de Service de Sécurité incendie et assistance à personne est obligatoire pour occuper un poste d’agent de sécurité incendie.

Concernant les autres fonctions plus spécialisées (notamment les opérateurs électroniques), disposer des qualifications (un CAP) et compétences de base est généralement suffisant. Les agents potentiels sont également formés par les entreprises avant d’être embauchés.

Une croissance du marché en perspective

Si le secteur recrute autant, c’est aussi parce qu’il voit l’avenir avec optimisme. En effet, les choix stratégiques et politiques de l’État l’amènent à confier de plus en plus de missions de sécurité aux prestataires privés.

Ainsi, la surveillance de bâtiments ou endroits publics, tels que les tribunaux, est déjà assurée par des sociétés de sécurité. Ces évolutions réglementaires devront encore renforcer le recours des autorités publiques aux acteurs du privé.

Il est d’ailleurs prévu que des missions sensibles, comme la prise en charge du transport de prisonniers, leur soient confiées à l’avenir, ce qui va accroître le besoin en compétences et expertise et donc de ressources humaines.