Blog du site annuaire-generaliste.ch
Santé

Une nécessité de formation pour faire face aux situations sanitaires exceptionnelles (SSE)

Personne, même dans le milieu médical, n’est prédisposée naturellement à savoir comment se comporter face à une Situation Sanitaire Exceptionnelle (SSE). D’où l’importance, pour les professionnels de santé et le personnel des établissements de santé et des établissements médico-sociaux (publics ou privés), de recevoir une formation pour mieux faire face aux SSE et avoir ainsi une meilleure gestion d’urgences vitales. Le dispositif ORSAN (dispositif intégré d’Organisation de la Réponse du système de SANté en situations sanitaires exceptionnelles), qui regroupe les mesures à appliquer dans un cas bien précis, a besoin que tous les intervenants dans le processus du règlement de la situation connaissent bien son rôle et soient capables de comprendre la situation, de s’y adapter et d’y apporter son expertise.

L’organisation géographique de la formation aux situations sanitaires exceptionnelles

Afin de parer à toute éventualité, les professionnels de santé ayant suivi une formation aux situations d’urgence doivent être disponibles à travers tout le territoire. Ainsi, un découpage géographique a été effectué pour délimiter chaque zone de défense et de sécurité et la formation aux SSE est tenue à l’intérieur de chacune de ces zones. Un plan national de formation soignants et d’entrainement du personnel de la santé dans ces zones est donc mis en place.

Programme détaillé de la formation SSE

  • Développer des réflexes auprès des professionnels de santé

Tout commence dans la sélection des équipes, leurs attentes et motivations sont disséquées, ainsi que leur capacité à affronter les difficultés et à réagir. Une mise en situation réelle grâce à une formation en simulation haute-fidélité est effectuée pour montrer à ces participants la crise dans toutes ses facettes et leur apprendre les points inchangeables dans les SSE (avant l’arrivée à l’hôpital et une fois sur place).

  • Formation gestes d’urgence

On apprend aux participants les armes et surtout leurs balles. Les différentes sortes de ces dernières, leurs impacts sur le corps humain, les protections que l’on pourrait faire. Les gestes d’urgence dans la première demi-heure après la catastrophe sont aussi inculqués.

  • La prise en main dans le feu de l’action

On apprend également aux participants de ne jamais omettre de considérer le contexte juridique lors d’une intervention même dans une SSE. Face à une situation donnée, ils doivent être aptes à dresser un bilan concis, clair, objectif avec la faculté de priorisation des soins à donner. À travers une simulation médicale, on leur apprend à trier les urgences avant l’hôpital et à l’hôpital même.

À part cette formation des professionnels de la santé aux SSE, le dispositif ORSAN préconise également une formation des formateurs, appelés « formateurs SSE », ainsi qu’une formation des professionnels chargés de la préparation aux SSE, appelés « référents SSE ». Ces formations seront dispensées par les établissements de santé de référence (ESR).

Related posts

Une sélection de soins après-shampoing profonds pour des cheveux crépus

Conseils pour le sommeil : 5 étapes pour mieux dormir

Tout savoir sur la fontaine à eau

Pourquoi effectuer un blanchiment des dents ?

Trouver un centre d’épilation laser à paris

Avantages et inconvénients de l’ostéopathie

Perruque naturelle, le bon choix pour ma perte de cheveux ?

Vin bio : ce qu’il faut connaître sur cette boisson alcoolisée

Comment réagir face aux symptômes de la Covid-19 ?