Jean-Luc Mossier, candidat démocrate-chrétien aux Conseil national

Lien du site : http://www.jeanlucmossier.ch/

Dans une perspective participative et proche de ses concitoyens, Jean-Luc Mossier décrit quelques projets qu'il s'engage à promouvoir: ses préoccupations vont vers la formation continue, la maîtrise des coûts de la santé et le développement de la mobilité du futur. Au-delà de ces différents aspects, sa volonté politique s'investit pour une Suisse championne d'une économie décentralisée, faisant la part belle à la décentralisation et à l'environnement.  Jean-Luc Mossier, membre du PDC fribourgeois, s'engage dans la défense de projets qui lui sont chers, comme par exemple: la maîtrise des coûts de la santé, une conception moderne de la famille, une vraie politique de formation continue, une collaboration avec l'UE, une stratégie d'innovation dans l'agro-alimentaire et le développement d'énergies renouvelables, sans oublier une politique migratoire qui soit simultanément raisonnable, ferme et humaine. Accompagnateur de startups dans les secteurs de l'environnement, Jean-Luc Mossier explicite sur ce site son programme politique dans le cadre des futures élections fédérales en Suisse. S'il n'est pas un politicien du sérail, il connaît bien les rouages politiques pour avoir travaillé pendant plusieurs années avec les membres du gouvernement du canton de Fribourg, notamment dans le domaine de l'économie. Candidat aux élections fédérales, Jean-Luc Mossier axe sa candidature autour de suggestions qui prennent en compte tant les valeurs environnementales actuelles que la nécessité de demeurer dans un contexte d'économie dynamique, ne craignant pas d'innover avec des propositions dans le domaine de la maîtrise des coûts de la santé, d'une mobilité partagée et autonome, et d'une production alimentaire respectueuse de l'environnement. Dans la vision citoyenne de Jean-Luc Mossier, l'économie n'est pas un but en soi, mais doit contribuer à améliorer le quotidien de chacun - inversement, il ne peut exister de projet social sans une activité économique produisant de la valeur à redistribuer. A l'avenir il conviendra aussi de penser à associer les coûts relatifs à l'environnement à l'économie, par exemple en remplaçant la TVA par une taxe sur l'énergie fossile
sz
Jean-Luc Mossier, candidat démocrate-chrétien aux Conseil national